//

 

OUVERTURE DES ARCHIVES POUR LES PERSONNES DISPARUES EN ALGERIE VOIR NOTRE PAGE


Les photos de la cérémonie du 26 mars 2003

 

 


26 mars 1962, journée tragique, date funeste où l'État Français a fait tirer sur les FRANÇAIS D'ALGÉRIE ! Leur crime ? Vouloir rester Français sur une terre française. C'est pourtant ce que De Gaulle, porté au pouvoir par les Français d'Algérie, avait promis.

Pour y avoir cru, ce 26 mars, une centaine d'Algérois trouveront la mort, plus de 200 blessés. Ces malheureux ne feront que précéder les milliers de disparus, les Oranais massacrés le 5 juillet 1962 et les 150 000 harkis, soldats de la France, livrés à l'ennemi.

Depuis ce jour, le 26 mars, des messes sont dites dans toute la France.

Chaque année à Paris, en l'église Saint-Nicolas du Chardonnet, une messe est célébrée à la Mémoire de nos Martyrs pour laquelle plus de 1400 fidèles sont accueillis par l'Abbé Bouchacourt. En 1999, une plaque commémorative à la Mémoire de nos pauvres morts a été scellée. Placée sous la protection de Notre-Dame d'Afrique, qui a trouvé sa place dans cette Église, elle témoigne ainsi, par-delà la mort, pour ceux qui savent ... et pour ceux à qui on veut tout cacher.

Ce film-document retrace les grands moments de cette cérémonie, la Fusillade de la rue d'isly et les témoignages de quelques-unes des victimes.